autoedition livres autopublication ebooks
lire Marc Levy Si c'était à refaire ou Stéphane Ternoise sur Amazon Kindle ?...
telle est la question !
L'un vend son ebook à 14,99 euros sur Amazon Kindle, il s'agit de la vedette Marc Levy. L'autre, écrivain indépendant engagé dans la révolution numérique, propose Peut-être un roman autobiographique à un euro 99. Et malgré des critiques très bonnes, sur une longue durée, Stéphane Ternoise est largement devancé dans les ventes par le nouveau, l'énième Marc Levy.
Poser la question du choix entre Marc Levy ou Stéphane Ternoise semble même iconoclaste ! Pourtant Amazon Kindle devrait permettre de telles surprise, la revanche de l'indépendant sur l'auteur du circuit classique de l'édition, là où pour vivre de sa plume il convient de vendre par centaines de milliers, donc de devenir une machine à produire ce qui intéresse le public.
Ce portail de l'autoédition recommande donc chaudement Stéphane Ternoise. Et vous renvoie chez votre libraire (il ne vous en coûtera guère plus cher) pour l'auteur à succès !
Est-ce que les lectrices habituées à Marc Levy pourrait aimer Stéphane Ternoise ? Peut-être... quand elle cherche autre chose qu'une distraction rapide ! Le site officiel du challenger ecrivain.pro





Ajouter votre commentaire

-COM5-- le 27 juillet 2012 à 16 : 17
par pierre : avec le net, une diffusion plus large est possible pour les indépendants

- le 07 juillet 2012 à 04 : 03
par jean-pierre : quelle diffusion pour les indépendants ? Aucune !

- le 23 juin 2012 à 20 : 24
par Bidulette : Difficile de passer d'être publié et estampillé par la maison d'édition "digne d'être lu" à s'auto-publier sans être marquer du sceau sacré d'une maison d'édition avec pignon sur rue. L'écrivain, ou à tout le moins l'auteur, peu sûr de lui, en prend en sacré coup. Et puis, il y a quand même la promesse d'une diffusion plus large. Mais au fond, elle dure pour le gros du boulot que 3 ou 4 mois. Diffusée dans les fnacs, les virgins, et librairies de France et de Navarre, sitôt ce laps de temps révolu, le livre est renvoyé à l'éditeur qui se mord les doigts du pari qu'il avait fait. Jean d'Ormesson dit avec justesse, qu'un livre qui ne passe pas à la tv est un livre mort. Faut-il donc faire ce pari fou de s'auto-publier ? J'imagine qu'au regard des 6 ou 8% de droit d'auteur c'est peut-être un pari qu'il faut tenter.Il n'est ni gage de gagner de l'argent, ni gage ou non de talent, mais il a le mérite de pousser l'auteur à aller au bout de ses convictions.

- le 21 mai 2012 à 23 : 15
par sur twitter : Une réponse : Voulez-vous dire que les romans de Marc Lévy sont mauvais ?

- le 21 mai 2012 à 20 : 09
par jeanne : je conseille moi aussi la lecture des romans de Stéphane Ternoise.



Voir sujet précédent du forum
Si vous souhaitez aborder un autre sujet : Vous pouvez débuter un nouveau sujet en respectant le thème du site.
Si vous souhaitez soutenir cette page :